lundi 9 avril 2012

Purge, Sofi Oksanen.


1992, fin de l'été en Estonie. 
L'Union soviétique s'effondre et la population fête le départ des Russes, sauf la vieille Aliide, qui redoute les pillages et vit terrée dans sa ferme. Lorsqu'elle trouve dans son jardin Zara, une jeune femme que des mafieux russes ont obligée à se prostituer à Berlin, meurtrie, en fuite, elle hésite à l'accueillir. 

Pourtant, une amitié finit par naître entre Zara et elle. Aliide aussi a connu la violence et l'humiliation... À travers ces destins croisés pleins de bruit et de fureur, c'est cinquante ans d'histoire de l'Estonie que fait défiler Sofi Oksanen.

Voilà un bel exemple de la raison principale pour laquelle j'aime lire!  Qu'est-ce que je connaissais de l'Estonie moi?  Rien!  À peine pouvais-je situer ce pays sur un globe.  L'auteure se doutait bien qu'elle sortait ce pays des cendres et c'est probablement pour cette raison qu'elle a pensé à inclure une carte géographique et une chronologie de l'histoire du pays.  Merci!

Plusieurs personnes ont déjà lu ce livre et je me suis presque abstenue de lire les billets sur les blogs en prévision de ma lecture.  L'histoire se déroule sur plus de 50 ans et on y croise le destin de plusieurs femmes d'une même famille.  Trahison, violence, prostitution, politique, espionnage, famine et autres misères résument une petite partie de ce roman.  Derrière tout cela se vit un drame familial, mais aussi un drame vécu par tout un peuple. L'Estonie étant incorporée à l'URSS en 1940, plusieurs habitants ont été déportés en Sibérie.  Pas besoin de vous faire un dessin sur la situation lorsqu'on parle d'un pays occupé par une autre nation...  C'est dans cette ambiance que Sofi Oksanen nous fait le récit d'Ingel et Aliide Tamm.

Lorsque Aliide découvre une jeune femme dans son  jardin, elle est loin de se douter que son passé refait surface.  Zara, débarquée en pleine nuit, cherche une bouée de secours. En fuite, elle ne voit pas d'autre solution. Si les deux femmes sont méfiantes l'une envers l'autre au départ, elles finissent pas développer une relation presque de confiance.  Pourtant, au travers des chapitres des années 40 et 50, Aliide est une femme que j'ai appris à détester!  Je ne suis pas certaine d'avoir bien saisi ses motivations et même si, à la toute fin, elle tente une réparation, celle-ci ne suffit pas à mes yeux. Aliide a toujours été amoureuse du mari d'Ingel, c'est clair.  Ce qu'elle fera pour arriver à ses fins est étonnant.  Je ne vous en dis pas plus car c'est le noyau du roman.  

C'est un livre que j'ai beaucoup aimé. Malgré cela, j'ai mis plusieurs jours à le terminer.  Ce n'est pas un livre que je conseille à la plage entre deux cocktails colorés.  Ce livre mérite une attention particulière puisque je ne suis pas certaine que l'Estonie, comme bien d'autres pays, ait eu sa part dans nos livres d'histoire.

ISBN : 9782253161899

13 commentaires:

Karine:) a dit...

Je pense que ça pourrait beaucoup me plaire. Et bon, moi aussi j'aimerais bien découvrir l'Estonie.

choupynette a dit...

Au contraire de toi, je n'ai absolument rien appris. Et je dois dire que je n'ai pas apprécié la façon dont l'auteure se compaisait dans des détails glauques qui n'amenaient rien à l'histoire.

Jules a dit...

Karine: tu aimeras! On aura au moins ce livre en commune! :)

Choupy: c,est vrai qu'elle donne quelques détails si peu nécessaires. Je pense qu'elle est juste un peu maladroite pour nous faire sentir l'atmosphère...

Suzanne a dit...

Je crois bien que j'aimerai aussi. À lire bientôt.

Jules a dit...

Suzanne: mais oui! Les listes s'allongent sans fin!!!

Theoma a dit...

je n'arrive toujours pas à m'y mettre...

Jules a dit...

Theoma: et pourquoi? Moi j'étais presque convaincue que je n'aimerais pas ce livre et pourtant, j'ai aimé lire sur l'Estonie et ses femmes qui ont beaucoup souffert!

leiloona a dit...

Ah oui, effectivement, ce n'est pas un livre qui nous égaye notre quotidien. ;)

Jules a dit...

Leiloona: pas tout à fait non... à moins d'être massochiste!!!

Midola a dit...

J'ai vu beaucoup d'articles et de billets sur ce roman mais ton billet attire sérieusement mon attention sur ce roman.

Jules a dit...

Midola: et bien tant mieux! Il faut bien que ce blog serve un peu! :p

Kikine a dit...

J'ai adoré cette lecture du temps des fêtes. Poignant, intéressant et bouleversant.

Jules a dit...

Kikine: bouleversant, le mot juste!