lundi 13 juillet 2015

La fille du train, Paula Hawkins.

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…
 Avec ce thriller psychologique exceptionnel, Paula Hawkins fait figure de révélation de l’année. Il vous suffit d’ouvrir ce livre et de vous laisser entraîner dans le piège paranoïaque et jubilatoire qu’elle vous tend et vous comprendrez combien cette publication fait figure d’événement.
 
Selon Sonatine, il y aurait 3 millions de lecteurs conquis.  Je n'ai aucune difficulté à le croire!  Lorsqu'une alcoolique pense savoir des choses sur ce qui entoure la disparition d'une jeune femme, il y a plus d'un sceptique au rendez-vous...
 
Rachel prend le train deux fois par jour et épie les habitants des maisons qui longent la voie ferrée.  Elle leur donne des noms, imagine leur quotidien et leur attribue des vies qui sont parfois à des années lumière de la réalité. Rachel est divorcée, son mari s'étant mis en ménage avec sa maîtresse, elle accepte mal le fait qu'il ait refait sa vie aussi rapidement.  Ayant déjà commencé à abuser de l'alcool avant que son mariage ne se termine, la situation s'est aggravée depuis qu'elle est de nouveau célibataire.  Rachel est un personnage qu'on aime détester ou aimer... c'est selon son degré d'intoxication.
 
Megan, Anna et Rachel compose un trio féminin pas du tout reposant.  Les personnages masculins sont également très forts dans tous les sens du mot.  Parfois amoureux, parfois violents, c'est facile de tous les suspecter dans cette disparition mystérieuse!
 
La fille du train est un roman qui se lit rapidement parce que le rythme est bon.  C'est un thriller psychologique assez soft, mais l'intrigue étant vraiment au rendez-vous, j'ai trouvé cela difficile de décrocher pour aller dormir!  C'est un livre que j'ai recommandé à quelques collègues de travail et je ne crois pas qu'elles aient été déçues.
 
Ayant acheté une copie en V.O., c'est finalement sur ma liseuse que je l'ai lu et ça s'est bien passé.  Je crois que ma liseuse et moi sommes en train de devenir de bonnes copines... finalement!
 
ISBN: 978-2-35584-313-6

16 commentaires:

Suzanne a dit...

Déjà hâte de le lire celui-là.

Andrée a dit...

Merci pour la suggestion. Lirai certainement.

Jules a dit...

Suzanne et Andrée: j'espère que ça vous plaira!

Aelys a dit...

C'est la première critique positive que je lis de ce thriller qui se trouve dans ma PAL... J'avais presque abandonné l'idée de le lire !

Anne Sophie a dit...

Je viens de le finir et de le chroniquer, et pour moi ce sur un coup de coeur...
J'ai adoré le personnage de Rachel, alcoolique par désespoir mais on sent que c'est une bonne personne...
Quand à la fin !! :o :o :o

Saleanndre a dit...

Je crois que je vais vraiment le commander, en VO. C'est assez fluide ?
Sinon je pense de plus en plus à acheter une liseuse... A voir !
Merci pour tes avis !

Jules a dit...

Aelys: ah oui? Pourtant, je n'ai vu que du positif de mon côté et une seule fois une personne qui disait que ce n'était pas le polar de l'anéée, mais que c'était quand même bien!

Anne Sophie: j'irai lire ton billet!

Saleandre: finalement je n'ai même pas ouvert la VO! Il est en français sur ma liseuse...

Saleanndre a dit...

Ah ok ... Dans ce cas je me tâte encore alors, et j'attends d'autres avis !

Nelfe a dit...

Je rajoute mon avis à la liste des conquis !
J'ai moi aussi passé un excellent moment avec "La Fille du train" (ma chronique est à retrouver dans les derniers articles de notre blog). C'est un bon page-turner efficace et pour un 1er roman, bravo !

Jules a dit...

Nelfe: oui, pour un premier roman, c'est bien fignolé!

Maeve a dit...



Ben tu vois qu'on peut être copine avec sa liseuse ! ;)
Ce roman est dans la mienne aussi...

Jules a dit...

Maeve: ahah oui, c'est vrai! Les présentations ont été longues, mais je pense que nous deux, c'est pour de bon!

Constance 36 a dit...

La blogo est si unanime que j'ai un peu peur d'être déçue... Mais je suis sûre qu'il va rapidement croiser ma route.

Marie Jo a dit...

Votre blogue est vraiment intéressant et je me décide enfin à vous écrire un petit mot afin de souligner la publication d’un premier roman : Nauranéüs, le messager des Ancêtres. J'essayai de trouver un bon livre à lire dans le style fantastique et je suis tombée sur ce roman de plus de 440 pages. La couverture m’a intriguée et le résumé de l’histoire encore plus.

« Jennifer Saint-Cleerc reçoit un petit sac en toile bleue en héritage. Son contenu — deux clés anciennes — la propulse dans une aventure au cours de laquelle d’étranges coïncidences se succèdent et bouleversent son existence. Les découvertes historiques de la jeune femme viendront-elles remettre en question l’Histoire officielle? Jennifer prendra-t-elle conscience à temps de sa véritable identité? Que contient cette sagesse? »

Je considère important de faire connaitre le travail des nouveaux auteurs qui ne sont pas nécessairement passés par la grande roue des éditeurs en place depuis la nuit des temps. Parmi les derniers livres parus en 2015, j’ai adoré ce roman. J’ai passé un excellent moment en compagnie de personnages détestables, sympathiques, étranges, aux émotions instables, enfin, il y a pour tous les gouts. L’écriture est fluide et de qualité. C’est un bon livre à lire pendant les vacances et je vous conseille fortement (que vous ayez lu le roman ou non) à oser vous inscrire (gratuitement) aux secrets de l’auteure (http://www.lagriffont.com/7secrets/). Elle y dévoile quelques secrets de la conception de son roman, des confidences sur le travail de romancier, et aussi des anecdotes et des photos.

Encore bravo pour la qualité de votre blogue et bonne continuation.

Alex Mot-à-Mots a dit...

TU n'étais donc pas convaincu par la liseuse ? Moi je l'adore, surtout pour les pavés.

dasola a dit...

Bonjour Jules, je fais partie des déçues. Rachel et ses problèmes d'alcoolisme m'a rapidement crispée et j'ai eu une impression de déjà-vu (comme on dit). http://dasola.canalblog.com/archives/2015/07/01/32262303.html Bon dimanche.