lundi 9 mars 2015

Mille regrets, Elsa Triolet.

Macha Méril, grande dame du cinéma, nous parle avec une profonde admiration d'Elsa Triolet, romancière engagée et merveilleuse conteuse.

Les regrets sont les peines liées au désir d'un retour du passé. Ces quatre nouvelles décrivent la ronde infernale de ceux qui ont été ballottés dans la tourmente de l'Histoire. Au-delà de l'incertitude d'une époque, il est surtout question d'hommes et de femmes avec leurs peurs, leurs amours, leurs joies, leurs souffrances, surpris par le regard lucide jusqu'à sembler parfois impitoyable, mais toujours fraternel d'Elsa Triolet.

Avec finesse et sensibilité, Macha Méril convoque ses propres souvenirs et son expérience pour rendre hommage à celle «qui vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l'idéal politique de la pureté, de la justice».

Quatre histoires de femmes et d'hommes qui recherchent l'amour et la sécurité dans un monde d'avant-guerre où tout vient peu à peu à manquer.  La menace se fait sentir, chacun réagit à sa façon.
 
Des femmes qui utilisent leurs charmes et des hommes leur liberté.  Tous ont peur de l'engagement, tous ont une estime d'eux sur la pente descendante...
 
Des tableaux qui débutent toujours sur une note encourageante, mais qui se terminent par des scènes dramatiques.
 
Elsa Triolet écrit de façon théâtrale, ce sont malheureusement les sujets qui ont moins capter mon attention.  L'infidélité revient souvent au menu...
 
"Henri, assis maintenant sur le bord du lit, une cigarette au bec, la laissant faire: quand une femme est en colère, on  n'a qu'à se faire insulter sans broncher et elle finira pas s'apaiser."
 
La collection Empreinte de Denoël permet de découvrir des plumes plus anciennes, loin de notre jargon actuel.  Les problématiques y sont différentes, mais pas tellement loin de celles que l'on retrouvent dans les romans plus contemporains.  C'est une belle initiative de la part de cette maison d'éditions. 

Denoël
ISBN: 9782207124284

5 commentaires:

Jostein a dit...

Des personnages attachants, surtout Louise, dans leur désir d'aimer. J'ai aussi beaucoup aimé les ambiances des lieux et ce regard sur la période de guerre.

Jules a dit...

Jostein: ambiance un peu lourde quand même, non?

Alex Mot-à-Mots a dit...

Une auteure enfin ré-éditée. Chic !

Jules a dit...

Alex: oui! Je ne savais pas, mais elle a beaucoup écrit!

Blogger a dit...

After doing some online research, I got my first electronic cigarette kit on VaporFi.