dimanche 6 avril 2014

Loving Frank, Nancy Horan.

Au début du XXe siècle, la bonne société de Chicago resta foudroyée par le soufre d’un scandale sans précédent. 

Pour l’amour éperdu d’un homme, une femme osa l’impensable et commit l’irréparable. Elle en paya le prix toute sa vie. 


Elle s’appelait Mamah Borthwick Cheney. Lui n’était autre que Frank Lloyd Wright, l’enfant génial et rebelle de l’architecture américaine à qui Mamah et son mari Edwin Cheney avaient demandé, en 1903, de construire leur nouvelle maison. 


En 1909, tombée entre-temps follement amoureuse du célèbre architecte, Mamah choqua une époque pudibonde et dévote en quittant son mari et ses deux jeunes enfants pour suivre Frank Lloyd Wright en Europe. Ce dernier, tout aussi épris, laissait derrière lui une Amérique stupéfaite, une épouse et six enfants… 


Enchaînés par la passion, mais hantés par une culpabilité intolérable, ils firent la une de la presse américaine durant leurs séjours en Allemagne, en Italie et à Paris, lors de la grande crue de 1910… 


Mais aucun journal à sensation n’aurait pu prévoir ce qui adviendrait à ce couple maudit de retour aux États-Unis, en 1914. La violence du dénouement verra – au-delà du déchirement des familles Cheney et Wright – le monde pétrifié. 


Pour la première fois nous est contée l’histoire de l’émancipation très en avance sur son temps de Mamah Borthwick, et de son amour pour l’un des plus grands maîtres de l’architecture moderne.


L'an passé, à l'époque de la St-Valentin, une grande librairie québécoise publiait une liste des 25 plus grands romans d'amour et Loving Frank figurait dans cette liste.  Je ne dirais que pas cette l'étiquette colle totalement à ce titre car l'écrivaine n'invite pas le lecteur aux grands soupirs comme Jane Austen le ferait, mais le côté historique de cette histoire en fait un grand roman, c'est sans aucun doute.

À cette époque, une femme ne quittait pas une situation enviable (gentil mari, belle maison, domestiques et enfants adorables) pour vivre son grand amour! C'était contre les conventions sociales. Mamah Borthwick, elle, choisit de vivre ses pulsions amoureuses coûte que coûte et elle le paiera très cher... Elle est une femme d'une autre époque, elle est instruite, elle parle plusieurs langues, elle conduit sa voiture et elle s'ennuie auprès des autres ménagères. Lorsque cet architecte ambitieux, charmeur et volubile croise sa route, Mamah n'a qu'une envie, soit celle de le suivre pour le reste de ses jours... elle est profondément amoureuse de Frank et celui-ci lui rend bien... la plupart du temps!  

C'est une très belle histoire vécue que nous raconte Nancy Horan.  La fin est tragique, c'est le cas de le dire, elle brise le coeur, mais c'est une lecture à ne pas manquer surtout pour son volet de l'Histoire américaine que je ne savais pas si puritaine à cette époque... 

Merci aux lectrices qui ont choisi de se joindre à moi pour cette lecture commune: Enna aimerait voir un film tiré de ce livre (moi aussi!), le billet de Sylire est à venir (je suis à la dernière minute moi!), Sophie été bouleversée par la fin (terrible, je vous dis!) et Mango a trouvé que Frank était un homme égoïste (oui! trop ambitieux peut-être aussi?!)

Sandrine qui l'a lu en 2010 est moins convaincue!

Si d'autres lecteurs aimeraient que j'ajoute leur lien vers cette lecture passée ou à venir, n'hésitez pas à laisser votre lien dans les commentaires.

10 commentaires:

enna a dit...

C'est une histoire d'amour mais aussi le récit de toute une époque : les femmes n'avaient une très grande place à ce moment là!

Jules a dit...

Enna: elles étaient confinées à leur intérieur...

Sandrine(SD49) a dit...

voici mon billet nettement moins enthousiaste que le tien http://pages.de.lecture.de.sandrine.over-blog.com/article-loving-frank-de-nancy-horan-42034015.html

Mango lila a dit...

C'est une très belle lecture et une histoire tragique qui a réussi à me séduire même si les héros de cette histoire ne m'ont pas semblé des plus sympathiques!

Céline a dit...

Voilà que je termine à l'instant ce livre... avec un sentiment mitigé. Mon billet viendra demain ;-)

Karine:) a dit...

Il y a un moment que je veux le lire, mais j'hésite... il y a des avis vriament mitigés... On en parle en fin de semaine prochaine, pour que je me décide?

Jules a dit...

Céline: peux-tu me donner le lien vers ton billet? Merci! :)

liliba a dit...

Je crois bien qu'il moisit sur ma PAL...

Jules a dit...

Liliba; alors sors-le au prochain séchage de vernis! ;)

Anjelica a dit...

http://chez-anjelica.over-blog.com/article-loving-frank-de-nancy-horan-63845342.html

j'avais bien aimé. C'est une histoire qui pousse à la réflexion dans plusieurs domaines, me semble t'il ?