mercredi 28 janvier 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina Bivald.

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.

Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.

Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Ce roman est une mine d'or de suggestions lecture. S'il y a bien quelque chose qu'on ne peut pas reprocher à l'auteure, c'est de ne pas avoir lu!  Bien que Suédoise, Katarina Bivald s'y connaît très bien en littérature américaine et classique.  Tout comme Sara, son personnage principal, elle est libraire de métier et je me suis bien amusée en lisant quelques passages qui classifient parfaitement certains auteurs à mes yeux: Nicholas Sparks est tout indiqué pour les fins malheureuses qui nous font pondre des tonnes de larmes; Joyce Carol Oates écrit trop, on ne peut donc pas suivre son œuvre; Dan Brown est un auteur fiable, mais il réécrit toujours la même histoire!  En tout cas, moi ça m'a fait rire tout cela...
 
"...les livres sont fantastiques et prennent sans doute toute leur valeur dans un chalet au fond de la forêt, mais quel plaisir y a-t-il à lire un livre merveilleux, si on ne peut pas le signaler à d'autres personnes, en parler et le citer à tout bout de champs?" (p.189)
 
"Tu sens?  L'odeur des livres neufs.  Des aventures pas encore lues.  Des amis dont on n'a pas encore fait la connaissance, des heures d'escapades hors de la réalité qui attendent." (p.380)
 
Broken Wheel est un village où on s'ennuie beaucoup, mais beaucoup! Un snack bar, une quincaillerie et un pseudo bar sont les seuls endroits fréquentables du coin.  Les emplois manquent à l'appel, l'exil vers d'autres villes de l'Iowa est éminent, mais Sara est déterminée à changer de vie et ce milieu de nulle part semble être l'endroit tout indiqué... Aucune librairie à des kilomètres à la ronde, des célibataires mignons qui tournent en rond, c'est vrai que le roman tombe parfois dans le cliché et le prévisible, mais si l'envie de lire quelque chose de drôle qui parle d'une sujet cher aux vrais lecteurs (livres, librairie, libraire, etc .), voilà la bibliothèque idéale.

Trad. du suédois par Carine Bruy
ISBN: 9782207117750
Parution 15-01-2015

5 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

TROP hâte qu'il arrive. Je l'attends avec impatience. Et tu me donnes d'autant plus le goût de m'y plonger!

Jules a dit...

Marie-Claude: c'est un peu guimauve sur les bords, mais tu peux en faire abstraction!

Alex Mot-à-Mots a dit...

Malgré le côté guimauve, il me tente.

Jules a dit...

Alex: ah oui, la guimauve est indispensable ici!

Michel a dit...

je confirme le côté guimauve et de ce côté de l'atlantique sans sirop d'érable !
c'est dommage