lundi 19 novembre 2012

Cool Water, Dianne Warren.


Les attentes, les peurs et les rêves se mêlent, à l'Oasis Café, unique lieu de rencontre d'une ville de 1011 âmes ou il ne se passe jamais rien. Un jour, pourtant, surviennent dans la vie de certains habitants des événements qui vont influencer à jamais celle de leurs voisins. Dans ce décor faussement calme, les langues se délient, les conflits latents explosent, les existences se transforment, pour le meilleur et pour le pire...

Une galerie de personnages inoubliables qui évoluent dans un paysage à couper le souffle, pour un roman choral maîtriséà la perfection.

 
Abandon de lecture p.82... La couverture est magnifique, je voulais me perdre dans les grands espaces de l'Ouest canadien, mais à cette page, j'ai l'impression d'être encore au fond du jardin sablonneux.  Un cheval s'enfuit, une jeune écervelée joue avec la vie de son foetus pendant que ses parents organisent son mariage, un couple se prend la tête pour des haricots verts... Voilà, je n'ai pas trouvé un seul personnage qui pourrait me donner envie de poursuivre ma lecture.  Pourtant, dernièrement, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire des histoires de cowboys, pas cette fois-ci...

5 commentaires:

Alex Mot-à-Mots a dit...

Comme toi, j'aurais été attiré par la couverture.

Jules a dit...

Alex: malheureusement, ça ne suffit pas...

zarline a dit...

Couverture très tentante en effet mais "une ville où il ne se passe jamais rien" et un décor "faussement calme" + ton billet, ça n'annonce pas une lecture trépidante. Je pense passer...

Kikine a dit...

Alors que moi, même la couverture ne me tente pas... alors je passe mon tour

Jules a dit...

Zarline: :o)) C'est vrai qu'en lisant cela, ça n'a pas l'air trépidant! Mais je voulais découvrir une auteure canadienne... c'est raté!

Kikine: pas de doute que tu as autre chose à faire en ce moment de toute façon! hihihi