mardi 6 novembre 2012

La survivance, Claudie Hunzinger.


Jenny et Sils sont contraints par la dureté des temps de rendre les clefs de leur librairie et de leur domicile. Ils vont chercher refuge dans une maison perdue, en ruines, perchée dans la montagne. Avec leurs cartons de livres, une ânesse et une chienne, il leur faut s'acclimater à cette nouvelle existence : survivre aux intempéries, tels des Robinson Crusoé du XXIème siècle exclus de la société matérialiste. Dans cet âpre combat, la redécouverte des corps, l'apprentissage de l'isolement et la puissance de la littérature leur feront-ils découvrir une nouvelle manière d'être au monde ?
Un livre à offrir en cadeau, un livre coup de coeur, un livre que je relirai encore et encore... Voilà ce que j'avais lu et entendu ailleurs.  Malheureusement pour moi, me voilà bien embêtée, car je ne sais trop comment vous en parler! Il faut croire que la poudre magique était un peu diluée avec une petite dose d'ennui.  Les références littéraires, c'est génial, mais trop d'auteurs inconnus (dans mon cas!) sont venus gâcher mon plaisir de lecture. 
 
C'est vrai que certains passages sont magnifiques et que je me suis même permis d'en surligner quelques uns.
 
"Jamais je n'aurais imaginé qu'à presque soixante ans, nous serions obligés de recommencer à vivre, violemment." (p.76)
 
Il n'y a pas de meilleurs mots pour exprimer ce que ces deux personnes presque âgées doivent endurer.  Se retrouver au sommet d'une montagne en compagnie de bêtes sauvages, dans un abri de fortune mal isolé et où il faut cultiver pour survivre n'a rien de paisible.  Couper son bois pour se chauffer l'hiver peut sembler exotique, mais cet exercice fournit généralement plus de courbatures que de satisfaction personnelle.  Et je ne parle pas de la solitude qui sait gagner les plus hauts sommets en un rien de temps!
 
"Crois-tu que les livres nous regardent? ai-je demandé à Sils.  Non, ils ne nous regardent pas.  Personne ne nous regarde.  On est seuls." (p.210)
 
Alors, oui, moi aussi je me suis sentie seule (et inculte!) en lisant ce livre car je n'ai pas su apprécier l'étrange expérience de vie de ces deux personnages.  Je n'ai pas été interpellée par leur grand malheur.  Par contre, si vous aimez la vie en pleine nature, si vous avez une bonne connaissance de la littérature et si vous cherchez des idées pour une alternative à votre résidence de luxe, il est tout à fait conseillé.  Cela étant dit, je ne mets pas une croix sur l'auteure puisque j'ai aimé son style.
 
ISBN: 9782246798729

9 commentaires:

Aifelle a dit...

Je ne suis pas vraiment étonnée, ce n'est pas le genre de livre qui peut plaire à tout le monde. Par contre j'ai été emballée (j'ai pas mal de références littéraires, et surtout je suis de la même génération, ça aide !)

Alex Mot-à-Mots a dit...

Inculte ? Mais non....

Le Papou a dit...

Surprenant mais ton texte m'a donné envie alors que ceux qui l'adoraient, non ! Surprenant je te dis.
Le Papou

Noukette a dit...

J'ai tout de même très envie de le découvrir ce roman...

Jules a dit...

À tous: tant mieux si mon billet vous a donné envie car j'hésite toujours à écrire ce que je pense vraiment!!!

Kikine a dit...

Il ne me tentait déjà pas avant et là, je suis encore moins tentée :)

Jules a dit...

Kikine: :o) Alors, je n'ai pas causé vraiment de dégât avec mon billet! OUF!

Grominou a dit...

Les références littéraires nécessaires, quelles sont-elles en gros? Littérature française contemporaine? (Je m'y perds!) Le côté vie dans la nature m'attire bien, par contre...

Jules a dit...

Grominou: il va falloir que je fasse une recherche parce que je ne connais pas du tout les auteurs mentionnés!!