mardi 11 décembre 2012

Livro, José Luis Peixoto.

 Livro nous offre enfin le grand roman de l'émigration portugaise en France. Ilidio est abandonné par sa mère, un soir, près de la grande fontaine du bourg. Il n'a que six ans. Il est recueilli par un maçon au grand cœur, qui l'élève dans cette campagne portugaise immobile, arriérée, sous le joug de Salazar. Vient l'heure des premières amours, puis celle de l'émigration clandestine.
Pour Illidio et son ami Cosme, après une épouvantable expédition à travers la montagne, c'est l'embauche sur des chantiers, et enfin les bidonvilles des environs de Paris. Les années passent, les Portugais de France, habitués à se soumettre au cours immuable des choses, assistent avec surprise ou indifférence à mai 68. La Révolution des Œillets leur donnera-t-elle l'espoir d'un Portugal nouveau ?

Livro nous raconte à la fois cette histoire et son émancipation par la littérature. Une musique douce et triste, qui fait parfois monter les larmes aux yeux pour cette chronique poétique de la vie des humbles.

Si vous cherchez une lecture légère, passez!  Il y a longtemps que j'ai lu un roman aussi dense... D'ailleurs, je ne sais pas tout à fait comment vous en parler.  Faisons plus simple.  La couverture est magnifique, elle représente très bien (pour une fois!) l'histoire de ces Portuguais en route vers l'exil en France.  Si la robe semble légère, la vie d'Illidio, Cosme et Adélaïde n'a rien de paisible.  Les relations y sont extrêmement complexes et parfois étranges.  La ligne chronologique du livre est aussi très cahoteuse ce qui a fait que j'ai dû revenir en arrière à quelques reprises pour comprendre où j'en étais!  Pas toujours évident.  L'auteur passe d'un personnage à l'autre rapidement, d'un paragraphe à l'autre. 
 
Alors, pour la fresque sociale du Portugal avec toutes ses croyances, ses non-dits et ses habitants colorés, j'ai aimé. Pour tous les états d'âme de chacun, un peu moins.  C'est qu'à un certain point, ça devient un peu trop lourd.  Si vous aimez vous accrocher à un livre riche en histoires, car il est évident que ce jeune auteur aime raconter, je vous le conseille.  En tout autre moment, où votre esprit divague facilement, la lecture de ces destins en gogette vous semblera peut-être ardue!  De mon côté, je me suis totalement égarée dans la dernière partie et j'ai pas bien saisi qui était Livro.  Honnêtement, je crois que je relirai cette partie parce qu'il me semble être passée à côté d'une très belle histoire!

Les Éditions Grasset
ISBN: 9782246785897

2 commentaires:

Kikine a dit...

Le sujet me plait (fatalement ... c'est l'histoire de toutes les familles portugaises immigrées en France) mais le style que tu décris me freine un peu.
On verra ! Je note en petit dans ma LAL

Jules a dit...

Kikine: oui, j'imagine qu'il te chatouille un peu celui-ci! Espérons que fiston te laissera un peu de temps pour lire! :)