dimanche 9 décembre 2012

Au lieu-dit Noir-Étang, Thomas H. Cook.

Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre : son église, son port de pêche et son école de garçons fondée par Arthur Griswald qui la dirige avec probité. L’arrivée à Chatham School de la belle Mlle Channing, prof d’arts plastiques, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts.
 
Henry, le fils adolescent de Griswald, est vite fasciné par celle qui l’encourage à « vivre ses passions jusqu’au bout ». L’idéal de vie droite et conventionnelle que prône son père lui semble désormais un carcan. Complice muet et narrateur peu fiable, il assiste à la naissance d’un amour tragique entre Mlle Channing et son voisin M. Reed, professeur de lettres et père de famille. Il voit en eux « des versions modernes de Catherine et de Heathcliff ». Mais l’adultère est mal vu à l’époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : « Que s’est-il réellement passé au Noir-Étang ce jour-là ? »
 
Utilisant avec une subtilité machiavélique la palette des apparences, des dits et des non-dits, Thomas H. Cook allie à une tragédie passionnelle digne des classiques du XIXe siècle un suspense d’une ambiguïté insoutenable.
 
Abandon de lecture p.75
 
Un ryhtme beaucoup trop lent pour moi et surtout pour un roman policier! Après tant de pages, j'ai vraiment eu l'impression de tourner en rond.  Je ne sais pas sur quoi l'auteur voulait mettre l'emphase, mais j'ai bien compris que cette enseignante avait beaucoup voyagé avec son père, mais rien de plus.  Je lis très peu le genre policier, mais Henkell et Indridason savent comment piquer ma curiosité dès les premières pages, M.Cook a échoué ici. 

7 commentaires:

Le Papou a dit...

Je l'avais pourtant noté. Maintenant je ne sais plus.

Le Papou

Jules a dit...

Le Papou: bah... c'est peut-être contextuel, je suis fatiguée, j'ai moi de patience... peut-être une autre fois!

Alex Mot-à-Mots a dit...

Un abandon ? Ca arrive parfois, mais c'est moins grave avec des livres....

Jules a dit...

Alex: mais oui! J'ose! :)

Bibliométrique a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
liliba a dit...

Ah ben flûte ! Pourtant j'ai lu plein de bons billets... mais peut-être est-ce dû aussi à la période que tu vis ?

Aelys a dit...

Une belle lecture pour moi. J'en ai aimé la lenteur et le côté très littéraire.