jeudi 18 février 2016

Red Queen, Victoria Aveyard.

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.


Deux mondes imaginaires en parallèle et des humains aux pouvoirs magiques... Ce livre, très encensé par les jeunes critiques anglophones, n'avait rien pour me convaincre moi.  Moi, qui ne consomme aucune fantasy!  Pourtant, je me suis laissé séduire par cette jeune femme Rouge.  Mare Barrow et son destin loin des siens, plongée dans un monde qu'elle a fuit toute sa vie... Avec elle, j'ai fait la connaissance des Argents.
 
"Voilà la véritable différence entre les Argents et les Rouges: la couleur de notre sang.  Pour une raison inexplicable, cette simple distinction les rend plus forts et plus intelligents, meilleurs que nous."
 
"Comme tous les Argents, ils n'agissent pas seulement en fonction de leurs besoins.  Ils obéissent à leurs désirs.  Et ce qu'ils veulent, ils l'obtiennent."
 
Bien entendu, je ne dois pas omettre de vous avouer que ce roman est empreint d'un brin de romantisme. Ce qui a certainement contribué à mon intérêt... Une histoire d'amour (et de haine!) s'y profile vers la moitié du livre. On l'a vue venir, c'est certain, mais elle vient ajouter une complication de plus au tableau de Mare si avide de liberté et de justice...  Red Queen, c'est aussi une guerre de pouvoirs et de trahisons.  Je ne dis pas que le roman est parfait car on y retrouve quelques "phénomènes inexpliqués", mais dans l'ensemble l'intrigue se tient très bien.
 
Si la suite (Glass Sword) ne récolte pas autant d'éloges, je suis partante pour la lire.  Je garde l'esprit ouvert et je suis fière de m'être enfin "laissée aller" sur ce coup, je ne le regrette pas. Si ma découverte de la littérature Young adult en 2015 m'a carrément surprise, je le suis encore plus avec ce double genre (YA + fantasy)!


Éditions du Masque
ISBN: 9782702440810

4 commentaires:

Chasing Books a dit...

Je me retrouve beaucoup dans ton avis. Je ne suis pas fan de Fantasy, mais on peut dire que le livre reste un savant mélange de plusieurs genres et ça le rend finalement très accessible. C'est vrai que la romance n'y est pas pour rien et plus elle paraît mal partie, plus ça m'attire !
Ça reste une lecture divertissante et la fin n'était pas vilaine, à confirmer avec le deuxième tome... ;-)

Jules a dit...

Chasing books: tu résumes bien mon avis! :) vivement la suite pour savoir ce que Mare nous réserve!

Gabyelle a dit...

J'ai vraiment envie de le découvrir ce livre et ton avis ne fait que la renforcer ! As-tu commencé "Tout ce qu'on ne s'est jamais dit" ? Je suis curieuse de connaitre ton avis.

Jules a dit...

Gabyelle: non, je ne l'ai pas encore commencé! Mais je l'ai en VO dans la PAL!