jeudi 12 janvier 2017

Mille femmes blanches, Jim Fergus.

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l’intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart vient en réalité des pénitenciers et des asiles… L’une d’elles, May Dodd, apprend sa nouvelle vie de squaw et les rites des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l’alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, elle assiste à l’agonie de son peuple d’adoption…
 

Mille femmes blanches en échange d’autant de chevaux et bisons et l’opportunité d’intégrer la population amérindienne au peuple blanc des États-Unis.  Une bonne idée du gouvernement, n’est-ce pas?  Puisées dans les asiles et les prisons, ces femmes acceptent le pari pour retrouver un semblant de liberté.  Malheureusement, la vie en forêt ne procure que très peu de temps libre… Ces femmes sont rapidement initiées à la lourde tâche de subvenir à leurs besoins au quotidien et pour les mois d’hiver à venir.  Souvent troisième ou quatrième dans la lignée des femmes de leur indien attitré, elles doivent vite oublier le roman d’amour et accepter les différences!

Mille femmes blanches est un roman de fiction, mais Jim Fergus écrit si bien qu’on y croit sur toute la ligne!  Montée de toute pièce, cette fresque monumentale se déroule dans un autre siècle et un autre monde, le dépaysement y est total.  C’est fort, c’est poignant et c’est parfois triste à mourir.  Je suis impatiente de lire la suite La Vengeance des mères publiée chez Cherche-Midi.

Lorsque je pense à ce roman, des mots me reviennent en tête : choc culturel, partage, solidarité féminine, courage, désolation, puissance, intolérance et bêtise humaine.

C’est un roman que je vous recommande chaudement.  Jim Fergus est un excellent conteur et sur près de 500 pages, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.  Tiré d’un fait divers du 19ième siècle, ce roman  ne doit pas frôler la réalité de bien loin…
 
ISBN: 9782266217460

5 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Ravie de lire tes mots si enthousiastes!

Karine a dit...

Il me fait un peu peur, celui-là... je ne suis pas très "roman de l'ouest"... mais tous les lecteurs sont si enthousiastes...

Alex Mot-à-Mots a dit...

Chic, il est en poche ! Depuis le temps que j'en entends du bien.

Noukette a dit...

J'ai vu qu'il venait de sortir en poche, j'en suis ravie !

Jules a dit...

Marie: j'ai peur que la suite ne soit pas à la hauteur....

Karine: toi qui lit tout! Tu m'étonnes...

Alex et Noukette: ça tombe bien! :) Bonne lecture!